L'art tient une part centrale dans la vie des aborigènes et est immédiatement connecté à la terre, la loi et les croyances.

 

Cet art peut prendre plusieurs formes et était traditionnellement créé pour des évènements bien précis et uniquement visibles par les personnes initiées, capables d'en comprendre la portée.  Depuis le début des années 1970, des oeuvres ont été réalisées consciemment pour être rendues visibles et commercialisées aux non-initiés que nous sommes. Néanmoins, que l'art soit produit à des fins culturelles ou commerciales, l'inspiration reste identique et les techniques ainsi que la symbolique utilisées pour décrire le Temps des Rêves reste la même.

 

Pratiquement l'ensemble de l'art aborigène est relié au paysage. Certaines peintures sont pratiquement des cartes géographiques, suivant les pistes chantées, chemins parcourus par les êtres créateurs durant le Temps des Rêves.

 

L'art aborigène a également une dimension spirituelle et sociale, car ces ancêtres fondateurs ont bien entendu laissés un certain nombre de règles de vie et d'enseignements tout au long de leurs périples.

 

N'oublions pas la dimension politique, plus actuelle celle-ci, car l'art permet aux aborigènes de démontrer leur relation avec leur territoire, relation ancestrale. De cette façon ils ont pu prouver leur appartenance à plusieurs zones géographiques qui leur ont été maintenant restituées de plein droit.